La cigarette électronique pour arrêter de fumer

Rien de plus désagréable pour un fumeur que de se retrouver le dimanche soir sans aucune cigarette et bien sûr, sans la possibilité de trouver un bureau de tabac ouvert. Mais voilà, avec le recul, vous avez décidé de mettre un terme à cette addiction et de vous passer de la cigarette. Et, pour vous aider à passer le cap, vous seriez bien tenté de devenir un « vapoteur », un fumeur de cigarette électronique, à l’image des six millions d’Européens qui ont déclaré avoir arrêté de fumer grâce à elle. Mais qu’est-ce qu’une e-cigarette électronique ? Quel est son mode de fonctionnement ? Éléments de réponse.

La e-cigarette électronique, l’alternative à la cigarette pour arrêter de fumer

Définition

La e-cigarette – autrement appelée vaporisateur personnel ou cigarette électronique – est un petit appareil électronique qui permet de recréer artificiellement les mêmes sensations qu’avec une cigarette. Même si le concept est né dans les années 50, au siècle dernier, les modèles vendus aujourd’hui doivent leur origine à un chinois, Hon Lik. Cette e-cigarette est composée de trois principaux éléments, un atomiseur – autrement dit une résistance chauffante pour faire simple – une cartouche également appelée réservoir qui contient le e-liquide et une source d’énergie électrique, le plus souvent une batterie rechargeable.

Fonctionnement

Le principe de fonctionnement d’une cigarette électronique est assez simple. Sous l’effet d’une résistance qui chauffe à une température comprise entre cinquante et soixante-dix degrés Celsius, le e-liquide s’évapore et produit alors de la vapeur. En règle générale, la cigarette électronique apporte les mêmes sensations et l’embout incandescent rappelle celui de la cigarette. 

E-liquide

La composition des e-liquides varie en fonction des marques et des gammes. Cependant, ils sont en grande partie composés des éléments suivants : du propylène glycol, de la glycérine végétale, de la nicotine, de l’eau et de l’alcool et des arômes. 

Le propylène glycol appartient à la famille des alcools est employé pour obtenir des saveurs. La glycérine végétale, elle, permet d’obtenir une vapeur assez abondante. Quant à la présence de nicotine, elle peut être nulle. En effet, le taux de nicotine peut être de 0, 6, 11 ou 12, 16 ou 18 voire de 19.6 milligrammes par millilitre. L’eau et l’alcool ont une action fluidifiante et les arômes offrent une palette de saveurs et de goûts pour mieux s’arrêter de fumer.

Les modèles

La « cigalike » est le modèle le plus ancien. Il imite à la perfection la forme d’une cigarette de tabac. Il existe également le « tube Mod » qui est une cigarette électronique plus volumineuse que la précédente. De forme carrée ou rectangulaire, la « box Mod » est plus volumineuse, car elle peut contenir plusieurs batteries amovibles. Pour finir, il existe sur le marché le « pod » en forme de clé USB.

Quel que soit le modèle de cigarette électronique et de e-liquide choisi, le plus important est d’arrêter progressivement, mais sûrement. Seul l’arrêt total et complet de tabac – et ce, quel que soit son aspect – permet de recouvrir un meilleur état de santé petit à petit. Et, parce que le vapotage passif existe aussi, il est interdit de vapoter dans les lieux publics depuis le 1er octobre. Et, pour convaincre encore un peu plus les plus indécis, prochainement, le prix du paquet de tabac connaîtra une nouvelle envolée.

Auteur: DiscM

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8e9d12feb0ba04f578697b05189db763--