Compte bancaire pro : les micro entrepreneurs sont aussi concernés

La législation française impose en effet de séparer les finances personnelles des finances professionnelles. Ainsi, les chefs d’entreprises, les commerçants, les artisans et les professions libérales sont tenues d’ouvrir un autre compte bancaire, un compte professionnel.

Mais saviez-vous que les auto entrepreneurs sont également tenus de le faire depuis 2015 ? Les micro entrepreneurs, comme on les appelle aujourd’hui, sont obligés de créer un compte bancaire séparé (professionnel ou non) dans un délai de 12 mois à partir de la création de leur activité. Et ce, depuis la loi Sapin 2.

Un compte pro ou un compte perso séparé

A la différence des autres catégories socio-professionnelles, les micro entrepreneurs ne sont pas obligés de passer par un compte bancaire professionnel, qui revient en général plus cher au niveau des frais de gestion. Ils sont autorisés à ouvrir un deuxième compte personnel, le principal étant qu’ils séparent leurs sources de revenus de leurs finances personnelles.

Et comme la France aime les exceptions aux exceptions, la règle ne s’applique pas aux auto entrepreneurs qui ont opté pour l’option Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL). Ces derniers, eux, doivent impérativement ouvrir un compte bancaire pro (plus d’information sur les démarches en cliquant ici).

L’option des banques en ligne, moins chères mais moins pratiques

Quelle que soit l’option choisie, il est recommandé de prendre le temps de bien choisir sa banque. Car comme tous les partenaires qui accompagnent une création ou une reprise d’entreprise, il est important de pouvoir compter sur un acteur de confiance, et ce, sans se ruiner. Il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives pour réduire ses frais bancaires, notamment les banques en ligne qui pullulent sur le marché. Celles-ci offrent en général plusieurs services gratuits (ouverture de comptes, cartes bancaires), mais elles ont l’inconvénient d’être virtuelles (pas de guichet physique). Donc selon votre activité et vos besoins, les banques en ligne ne seront peut-être pas la solution idéale.

Auteur: DiscM

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ca36e7b1a1ddc7778c5eee6dd29be51cBBBBBBBB